Retour à l'accueil du site Cnam entrepreneur(s)

Newsletter

captcha 

Nous contacter

Bureaux nationaux
Cnam entrepreneur(s)
4 rue du Dr Heydenreich
CS 65228
F 54052 Nancy

Case courrier 1 ASP 16
292 rue Saint-Martin
F 75141 Paris Cedex

Tél. 03 83 85 49 00
Fax 03 83 85 45 29

Cnam entrepreneur(s) sur Facebook
RSS
YouTube
Dossier 1 PDF Imprimer Envoyer

Management de projet et petites entreprises

"Inutile de réfléchir : je connais mon entreprise par cœur."
"Le management de projet, j’en ferai quand j’aurai du temps et de l’argent à dépenser."
"Pourquoi perdre du temps à réfléchir au lieu d’agir ?"

Beaucoup de dirigeants de petites entreprises pensent que le management de projet est réservé aux grands groupes. Pourtant, face à la concurrence et aux besoins exprimés par leurs clients, ils sont bien souvent obligés d’être plus compétitifs et innovants. En langage de chef d’entreprise, cela se traduit par mettre en place un nouvel atelier de fabrication, faire évoluer les techniques de production, développer ses marchés à l’export…

Autrement dit, les projets, on connaît dans les petites entreprises… et le management de projets ?


En lien étroit avec l’évolution et la stratégie de l’entreprise, le projet relève de la nouveauté (produit, process, marché…) mais également de l’incertain. Ceci signifie prise de risque pour le dirigeant qui n’a évidemment pas droit à l’erreur.

C’est pourquoi, dépasser l’intuitif et l’empirique est essentiel pour augmenter les chances de réussite des projets. Puisqu’ils relèvent de la nouveauté et de l’incertitude, ils demandent à ceux qui doivent les piloter de faire preuve d’adaptation mais aussi de rigueur, en mettant en place des outils et méthodes pour assurer une maîtrise maximale du projet. En clair, ils font du management de projet.

Le management de projet pas à pas


Avant de se lancer…
Mieux vaut prendre un bon départ ! Il s’agit de passer de l’idée, encore virtuelle, à l’opérationnel et pour cela, l’entreprise doit se doter d’outils. Avant tout, il faut avoir une vision claire du projet et de son périmètre. A partir de là, un certain nombre de repères doivent être fixés pour aider à suivre tous les travaux qui seront réalisés par la suite : ces repères s’appellent résultats à atteindre, moyens à mobiliser, échéances à respecter… Sans oublier des critères pour mesurer l’atteinte des résultats.

Pendant le déroulement du projet…
Ici, les outils de pilotage sont mis en œuvre pour suivre au fil du temps, le bon déroulement du projet. Grâce à ces outils, on anticipe les changements et adaptations nécessaires au projet, ou on identifie des écarts que l’on peut corriger. On organise aussi son travail en maîtrisant le « reste à faire ». L’entreprise dispose alors d’un langage commun pour mobiliser tous les salariés autour du projet. Cette communication autour du projet est essentielle pour le dirigeant qui peut valider le projet dans ses étapes intermédiaires.

Après le projet…
La prise de décision finale consiste à stabiliser ou non le projet. S’il est pérennisé, le projet va passer dans le quotidien des activités de l’entreprise. Pour faire ce choix, le dirigeant analyse les résultats obtenus, mesurés grâce aux outils mis en place en amont. L’intérêt de ce moment de bilan est de permettre d’identifier les « bonnes pratiques » qui pourront être reproduites dans d’autres situations similaires.

Dans les petites entreprises, le management de projet ne doit plus être perçu comme un long tunnel uniquement réservé aux grandes entreprises. On voit même qu’avec des outils simples et logiques, le management de projet est applicable aux entreprises à taille réduite. Car finalement le management de projet, ce n’est rien d’autre que des méthodes de travail et des individus pour les mettre en œuvre.

 

Webmaster - Mentions légales - Dernière mise à jour le 24/08/2016 - Copyright 2016
cnam.fr - Réseau Cnam